header Accueil | RCI en Page D Acceuil | Ajouter à vos favoris | RSS/Atom
RECHERCHER SUR RCI   Recherche Avancée »
 
Archives
Lun Mar Mer jeu Ven Sam Dim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728

Newsletter
inscrivez vous pour recevoir le newsletter:


email Envoyer à un ami | print Version à imprimer | Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg this comment Réactions (0 posté)
Un parti à tendance macoute et pro-Martelly à Belladère

par Classique Webmaster on 16 Avril, 2014 16:26:59

image
Après la tentative d’occuper d’anciennes casernes en 2012, des hommes prétendant être d’ex-militaires de l’armée d’Haïti, refont surface, cette fois à Belladère, au sein d’un parti politique qui suscite déjà des inquiétudes dans la commune frontalièree, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Le mardi 8 avril 2014, environ 200 hommes, portant l’uniforme de l’armée dissoute en 1995, celui des macoutes, la milice duvaliériste, et des menottes, se sont réunis au local de la vice-délégation de Belladère, en vue d’installer Lucknel Morette, à la tête d’un parti appelé Parti de la rénovation nationale (Prn).

Lucknel Morette est nommé « Responsable attaché social », par Bernardin Constant, qui se présente comme un représentant du palais national, et par le vice-délégué, Jones Germain.

« C’est une autre page de 1957. Il faut tenir compte des bienfaits des Duvalier. Une telle initiative s’avère nécessaire pour la reconstruction de notre pays », n’hésite pas à affirmer Bernadin Constant, responsable du Parti de la Rénovation Nationale.

Ce parti est, en fait, issu du « Mouvement des jeunes duvaliéristes Tèt kale tou wòz  », dont les responsables affichent une certaine distance.

La coordonnatrice du Mouvement des jeunes duvaliéristes Tèt kale tou wòz, Maude Gina Pascal, fait savoir que ni le gouvernement (de Laurent Salvador Lamothe), ni elle, ne reconnaissent le Parti de la rénovation nationale.

Elle indexe quelques anciens militaires, dont Paulinice H. Orestil, un ancien membre du Front (paramilitaire) pour l’avancement et le progrès haïtien (Fraph), Bernadin Constant, ainsi que le vice délégué Jones Germain, qui auraient, selon elle, profité du mouvement des anciens duvaliéristes dans la commune de Belladère, pour fonder leur propre parti en vue de s’approprier ses objectifs.

Les objectifs du mouvement des jeunes duvaliéristes à Belladère seraient de soutenir le mandat du président Michel Martelly et de rechercher tous les duvaliéristes à travers tout le pays, « pour continuer l’œuvre », selon la coordonnatrice générale du mouvement.

L’irruption de ces partis politiques aux affiliations macoutes, à quelques mois des élections annoncées pour le 26 octobre 2014, suscite de l’inquiétude à Belladère.

En 2004 et 2005, des hommes, revêtus de l’uniforme bleu des macoutes et du vert olive de l’ancienne armée, avaient semé la terreur dans la commune, tuant impunément dans un contexte particulièrement trouble.

L’évidente dissension entre les deux partis serait aussi une source de crainte, compte tenu des affrontements qui ont cours généralement en période électorale.

Alter Presse


1836 fois lus

Est-ce que vous avez aimé l article?

1 2 3 4 5 Rating: 3.86Rating: 3.86Rating: 3.86Rating: 3.86 (total 7 votes)
comment Réactions (0 posté)