header Accueil | RCI en Page D Acceuil | Ajouter à vos favoris | RSS/Atom
RECHERCHER SUR RCI   Recherche Avancée »
 
Archives
Lun Mar Mer jeu Ven Sam Dim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Newsletter
inscrivez vous pour recevoir le newsletter:


email Envoyer à un ami | print Version à imprimer | Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg this comment Réactions (0 posté)
Le président Martelly sort de la mauvaise passe

par Le Nouvelliste on 18 Avril, 2012 15:23:58

image

« Le mauvais quart d'heure est passé. Le président a mangé aujourd'hui et parlé à ses proches. Mais il a toujours des douleurs. » Eprouvée mais confiante, la première dame de la République, Sophia Martelly, s'est confiée en ces termes, mardi soir, au Nouvelliste, sur l'état de santé de son mari hospitalisé en urgence à Miami suite à une embolie pulmonaire.


La voix émue mais rassurante, Sophia Martelly, depuis la Floride s'est dit optimiste quant au rétablissement du chef de l'Etat. « Si je n'étais pas optimiste, je ne pourrais même pas vous parler au téléphone », a-t-elle dit sur un ton convaincant.

Lundi en urgence, le président Martelly avait dû laisser le pays pour raison médicale alors qu'il n'était revenu que jeudi dernier après une opération dans un hôpital de Floride.

Selon la première dame, qui est au chevet de son mari, les diagnostics des médecins sont rassurants. Ils donnent des anticoagulants au président et poursuivent le traitement que nécessite son état.


La même situation de confiance règne chez l'un des plus proches conseillers du chef de l'Etat. « Il n'y a plus rien à craindre. L'inquiétude est passée, même si le président Michel Martelly est toujours hospitalisé », a soutenu, mardi soir, Me Grégory Mayard-Paul, joint au téléphone par Le Nouvelliste.


Transporté, lundi, en urgence à Miami suite à des douleurs atroces ressenties au niveau de son estomac, le président de la République a subi des examens médicaux révélant qu'il souffre d'une embolie pulmonaire. Son état de santé est stable maintenant. « Je lui ai parlé pendant longtemps aujourd'hui. Il a aussi parlé au ministre de la Justice, à son chef de cabinet, entre autres. L'inquiétude est passée », a poursuivi Me Grégory Mayard-Paul avec joie, soulignant que son ami, le président, reste sous surveillance médicale.


Le Bureau de communication de la présidence, qui a annoncé la nouvelle, tôt mardi matin, à travers un communiqué, promet de tenir la population informée en temps réel de l'état de santé du chef de l'Etat.

Embolie pulmonaire, c'est quoi ?


Selon l'encyclopédie médicale Doctissimo, il s'agit en général d'un caillot ambulant qui circule dans le sang et finit par boucher une ramification artérielle irriguant les poumons. L'embolie pulmonaire est la complication majeure de la phlébite. On la redoute chaque fois que se forme un caillot qui obstrue une veine d'un membre inférieur (veines du mollet ou de la cuisse). Une infection d'une paroi veineuse ou une hypercoagulabilité du sang peuvent provoquer une phlébite, surtout s'il existe une station au lit prolongée. C'est le danger qui guette les opérés, les grabataires, les accouchées qui ont souffert de complications obstétricales.

Cette maladie est une affection si fréquente que toute anomalie respiratoire survenant de façon brutale doit faire penser à un diagnostic. Elle peut être mortelle et apparaît surtout chez un patient alité dans les suites d'une intervention chirurgicale. Elle provoque une douleur thoracique aiguë et angoissante, selon les ouvrages spéciales.

Robenson Geffrard
rgeffrard@lenouvelliste.com


233 fois lus

Est-ce que vous avez aimé l article?

1 2 3 4 5 Rating: 5.00Rating: 5.00Rating: 5.00Rating: 5.00Rating: 5.00 (total 10 votes)
comment Réactions (0 posté)